Ministère des Affaires Etrangères, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale, Chargé des Gabonais de l’Etranger

Sceau de Republique Gabonaise

CAN Total Gabon Les Ambassadeurs des pays participants briefés par le COCAN

Logo

Les responsables du COCAN, en tête desquels, le Haut-commissaire Christian Kerangalt, ont dernièrement expliqué aux Ambassadeurs des pays devant prendre part à la prochaine Can Total Gabon les tenants et les aboutissants de ladite manifestation, en présence des Ministres des Affaires Etrangères, Pacôme MoubeletBoubeya et Isidore Calixte Nsié Edang.

Dans son mot de circonstance, Pacôme Moubelet Boubeya a déclaré que la présente édition constitue pour le Gouvernement de la République Gabonaise l’occasion de consolider en terre gabonaise, les liens de fraternité et d’amitié qui unissent les peuples du continent africain et ceux venus d’ailleurs, avant de les assurer que les différentes équipes, leurs encadreurs et les supporters venus des pays frères, s’y sentiront chez eux.

Intervenant à son tour, Kerangalt a expliqué que quatre villes accueilleront ladite compétition (Libreville, Port-Gentil, Franceville et Oyem). Aux stades existants, deux nouveaux ont été construits (POG, Oyem). S’agissant de la ville d’Oyem, son stade sera pleinement opérationnel, a assuré le Haut-Commissaire. Seuls les éléments non structurants et non vitaux ne seront pas prêts. Le gazon y est de bonne forme. Pour ce qui est de la compétition elle-même, il y aura quatre poules, seize équipes et trente deux matches.

 Le premier groupe sera localisé à Libreville, le deuxième à Franceville, le troisième à Oyem et le quatrième à Port-Gentil. Il y aura un quart de final dans chacune de ces villes, ce qui permettra aux infrastructures d’être totalement utilisées. Chaque équipe se verra attribué un bus neuf et le plan d’hébergement a été validé par la CAF. Le visa d’entrée au Gabon est fixé à 20 000FCFA, au lieu des 55 000 FCFA habituels. Le match d’ouverture aura lieu au stade de l’Amitié Sino-gabonaise d’Angondjé, dans la commune d’Akanda. La billetterie y a été lancée depuis le 15 décembre dernier. A cet effet, 600 000 billets seront à vendre.

S’agissant des enjeux et des objectifs de cet évènement, la CAN devra permettre de renforcer l’amitié, la solidarité, la cohésion sociale.Mieux, elle permettra de revigorer l’économie, car les retombées en termes d’emplois seront incontestables, a assuré Kerangalt.

Publié le : 12 / 01 / 2017