GABON- DIPLOMATIE : Le groupe américain Concentric by Ginko propose ses services au Gabon

Le groupe américain CONCENTRIC BY GINKO est intéressé par le marché gabonais de la biosécurité, selon ce qui ressort d’une audience accordée le 22 novembre à Libreville, à Tim LYDEN, Vice- président de cette firme, par le Ministre de la Santé, Dr Guy Patrick OBIANG NDONG.

« Convaincu de ce que l’avenir de la recherche médicale est dans la relation homme-animal, le ministre s’est montré très intéressé par l’offre du groupe américain qui s’inscrit dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant offrant ainsi la possibilité d’un transfert de compétence avec l’arrivée en terre gabonaise, des laborantins américains pour des travaux de recherche », apprend-on. Au cours de la rencontre, le groupe américain s’est présenté comme une firme collaborant déjà avec le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC) et certains pays du continent.

Si sa proposition d’opérer au Gabon prospère, Concentric by Ginko va trouver sur place le dispositif local d’analyse de microorganisme notamment à travers les laboratoires P4 (Cirmf) et P3 (Carmel). Mais il y a de place sur ce marché gabonais, car, selon le Ministre Guy Patrick OBIANG NDONG, le pays ambitionne d’être un hub en matière de biosécurité. Ce qui permettra au Gabon de mettre en place des stratégies de prévention des risques biologiques, notamment ceux liés au développement des biotechnologies (génie génétique, cultures transgéniques, OGM…).

Pour l’heure, le Gabon a encore mal à sa biosécurité. Le pays figure dans la liste noire des pays interdits d’exporter certains fruits (mangues, papayes, goyaves, poivrons, aubergines, tomates) vers l’Union européenne (UE). Selon l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa), « la présence du Gabon sur cette liste restrictive se justifie par le fait que certains organismes nuisibles de quarantaine identifiés par la Commission de l’Union européenne sont également sur notre territoire ». Mais l’Agence précise que même si ces organismes nuisibles sont sur son territoire, elle n’exporte pas encore de fruits sur le marché européen. Car, le Gabon est un pays qui est encore sur la voie de l’autosuffisance alimentaire en matière vivrière.

(Service Analyse des Médias-DCCOM©2022)