Ministère des Affaires Etrangères, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale, Chargé des Gabonais de l’Etranger

Sceau de Republique Gabonaise

Allocution du Ministre Délégué des Affaires Étrangères à l'occasion de la célébration de la Journée de l’Afrique

Logo

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Mes Chers compatriotes,

 

Aujourd’hui, comme chaque année, l’Afrique entière célèbre la Journée de l’Afrique. Cette journée marque la naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine.

 

La célébration de la Journée de l’Afrique est l’occasion pour les pays du continent non seulement de réaffirmer leur attachement aux buts, idéaux et aux principes prônés par les pères fondateurs, mais également de décliner leur vision sur des thématiques concernant des questions d’intérêt crucial.

 

Après la thématique sur les femmes, en 2016, l’Union Africaine a décidé de placer la célébration de la 54ème journée de l’Afrique sous la thématique de la Jeunesse. L’union Africaine a ainsi initié un débat sur les moyens de « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ».

 

Le dernier Sommet de l’Organisation continentale en a fait le thème central de ses travaux. La prochaine Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement en fera de même. La jeunesse s’inscrit donc au centre des intérêts et des politiques des Etats membres de l’Union Africaine.

 

En effet, l’Afrique dispose de la population la plus jeune au monde car environ deux tiers de celle-ci sont âgés de moins de 25 ans, et dans la majorité des pays africains, les jeunes représentent plus de 20% de la population.

 

En 2011, les dix pays dans le monde ayant les populations les plus jeunes étaient africains. Au regard de ces statistiques, la population jeune du continent devrait continuer de croître jusqu'en 2050.

Les jeunes étant appelés à pérenniser la société des hommes et à assurer la relève, il convient donc de leur consacrer l’attention et les soins qu’appellent à la fois leur importance, leur fragilité et leurs aspirations légitimes.

 

 

La prospérité de nos Etats, l’édification d’un continent intégré, politiquement uni, basé sur les idéaux de panafricanisme et sur la vision de la renaissance africaine, de même que la consolidation de la bonne gouvernance, de la démocratie, du respect des droits de l’homme, de la justice et de l’Etat de droit restent largement tributaires des soins préventifs que nous aurons prodigués aux jeunes.

 

Excellences,

Mesdames et Messieurs, Mes chers compatriotes,                        

Au Gabon, les jeunes représentent plus de 65 % de la population. C’est pourquoi, s’inscrivant dans le sillage de Son Illustre Prédécesseur, Feu Omar BONGO ONDIMBA, pour qui la jeunesse était sacrée, SE Ali BONGO ONDIMBA a, dès son accession à la magistrature suprême, en 2009, placé cette frange de la population au cœur même de ses préoccupations majeures.

Afin de marquer de façon indélébile son intérêt pour les jeunes, conformément à la Charte africaine de la jeunesse, le Chef de l’Etat a fait publier un Document de politique nationale de la jeunesse du Gabon. La restructuration du Conseil National de la Jeunesse et l’équipement de son siège participent de cette politique dynamique du Président de la République en faveur des jeunes.

Dans le même ordre d’idées, le Gouvernement de la République, par le biais de l’Agence Nationale de Promotion des Investissements met en application, dans le cadre de la stratégie d’Investissement Humain, des politiques visant à :

-         impliquer la jeunesse gabonaise dans le processus de développement humain relatif au Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) ;

 

-         mener des campagnes de sensibilisation à l’intention des opérateurs économiques locaux et étrangers afin de les inciter à investir dans la formation, la spécialisation et le renforcement des capacités;

 

-         accélérer la mise en œuvre du Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE), en se focalisant notamment sur les Piliers « Gabon Industriel » et « Gabon des services ».

En vue de lutter contre le chômage qui ne cesse de croître à cause de la conjoncture défavorable à laquelle le Gabon est confronté, notamment chez les jeunes, il a été créé 40 projets d’industrialisation relevant du secteur privé et 53 projets d’appui direct pour la promotion des clusters stratégiques, contenus dans le « Gabon Industriel ».

Le Gabon des services, troisième pilier du Plan Stratégique Gabon Emergent, vise de façon générale, le développement pour tous en valorisant le capital humain, par l’éducation, l’emploi et la formation  des jeunes, en priorité;

En outre, le nouveau plan de développement social pour l’amélioration du bien-être social au Gabon, en faveur des jeunes, a identifié quatre (04) volets d’intervention : les filets sociaux, les activités génératrices de revenus (AGR), le développement de l’accès aux services de base, le déploiement d’infrastructures d’intégration économique et sociale.

 

L’édification de l’esprit d’entreprenariat en vue de l’émergence d’une classe d’hommes d’affaires gabonais a été sagement pensée par le Chef de l’Etat qui a instruit le Gouvernement de :

  • créer un « incubateur des jeunes entrepreneurs » au sein de l’entreprise Gabon Business Innovation Lab (GaBIL), atout majeur pour l’implémentation de la Stratégie d’investissement humain, en lien avec le secteur privé, le monde associatif et l’expertise internationale;
  • mettre en œuvre une politique nationale relative à l’autonomisation des jeunes par une formation dite « un jeune, un métier ».
  • mettre en place un contrat d’apprentissage obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés ;

 

  • Elaborer une stratégie globale d’attractivité et d’emploi – action 53 du PSGE « Promotion de l’entrepreneuriat », au niveau national, qui agrège le partenariat avec la Banque mondiale au travers du Projet de promotion de l’investissement et de la compétitivité (PPIC) et les missions de la nouvelle Agence nationale pour les investissements internationaux.

Excellences, Mesdames et Messieurs, Mes chers compatriotes,

La vision politique du Chef de l’Etat en faveur de la jeunesse en vue de son autonomisation a amené le Gouvernement de la République à :

  • Réserver 30% de postes à responsabilité aux jeunes ;

 

  • Réorganiser l’agence de promotion de la Petite et Moyenne Industrie et de la Petite et Moyenne Entreprise (Promo Gabon) ;

 

  • Créer un fonds d’aide et de garantie (FAGA) ;

 

  • Créer un centre de développement des entreprises (CDE) ;

 

  • Mettre en place une stratégie nationale d’égalité et d’équité : programme qui s’inscrit dans la politique de lutte contre l’exclusion sociale et la violation des droits humains des jeunes filles ;

 

  • Augmenter le nombre d’étudiants boursiers ;

 

  • Offrir plus de contrats d’apprentissage favorisés aux jeunes, afin de les valoriser sur le marché de l’emploi ;

 

  • Restructurer le Fonds d’insertion et de réinsertion (FIR), soit une dépense de 10 milliards de francs CFA et l’Office National de l’Emploi qui couvrira désormais toute l’étendue du territoire national ;

 

  • Créer 10.000 emplois dans les domaines de la santé et de l’éducation ;

 

  • Former 5000 jeunes grâce au programme “Train my generation” ;

 

  • Etendre l’assurance maladie universelle à tous les étudiants du Gabon ;

 

  • Créer 20 000 emplois pour les jeunes, à travers le programme “GRAINE” et la prise en charge de 2500 dossiers de formation dans le secteur agricole en Malaisie ;

 

  • Maintenir le paiement régulier des bourses scolaires aux lycées et collèges sur toute l’étendue du territoire national ;

 

Excellences, Mesdames et Messieurs,

 

Le Gabon remercie spécialement les partenaires au développement, notamment le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) grâce auquel la domestication de ce thème est rendue possible. En effet, depuis plusieurs mois, il mène, aux côtés du Gouvernement gabonais, des campagnes de sensibilisation et de formation à l’endroit des populations du territoire national.

 

Le Gabon réitère donc sa disponibilité à travailler avec tous les partenaires qui le soutiennent dans le cadre de son développement.

 

 

 

 

Excellences, Mesdames et Messieurs,

 

Malgré les énormes défis que le pays doit relever, le Président de la République, Chef de l’Etat, a dédié ce septennat à la jeunesse gabonaise. L’objectif de cette démarche consiste à définir les axes d’une politique conséquente, de préconiser des actions à court, moyen et long termes, afin de mieux prendre en compte leurs préoccupations toujours croissantes dans un monde en perpétuelle mutation.

 

Je vous remercie.

 

Publié le : 08 / 06 / 2017